Retable des Carmes

Commune: 

Texte: 

Le retable de l'ancienne église des Carmes de La Rochette
vers 1515 ?

"En 2002 l'exposition de Genève a permis d'esquisser l’existence en Savoie d'un courant pictural piémontais dû aux commandes de hauts dignitaires.
Ainsi, deux panneaux présentant
la Vierge à l'Enfant et la Présentation au temple au recto, et la Fuite en Égypte et l'Arbre de Jessé au verso, issus d'un retable aujourd'hui démantelé commandé vers 1515 par le comte de La Chambre Louis de Seyssel pour l'ancien couvent des Carmes de La Rochette, représentent partiellement ce courant.
F. Elsig propose de les attribuer à un artiste formé en milieu germanique, sensibilisé à la peinture piémontaise qui pourrait être le Genevois Jean de l'Arpe
" (Elsig, 2002, 2013 ; Boisset, 2015)

Dans le panneau de la Vierge à l'Enfant,
- les anges tiennent les écus de Jeanne de Chalon (à gauche) et d'Anne de La Tour Boulogne (à droite)
- le blason des La Chambre est présenté à la Vierge par un ange rouge (les fleurs de lys n'étaient pas une exclusivité des rois de France)
 

Un détail du panneau de la Présentation au temple a aussi intéressé les auteurs de La Renaissance en Savoie:

"Si Louis de Seyssel commande le retable [de l’église des Carmes] autour de 1515, qui pourrait être que l’évêque accompagné par un Carme dans la Présentation au Temple ?
Il nous semble (…) raisonnable d’identifier notre évêque avec François Brunaud.  Celui-ci, sans doute originaire de saint-Jean d’Angely, est prieur du couvent des Carmes de la Rochette vers 1490-1495. Le 8 février 1496 il devient évêque d’Annaghdown (Enachdunen) en Irlande.  Il demeure cependant dans le diocèse de Genève où il est mentionné à plusieurs reprises comme
suffraganeus  jusqu’en 1511."
"Il est pour le moment difficile de savoir si d’autres donations ont été faites par François Brunaud dont on perd la trace après 1511. Cependant, il ne paraît pas abusif de supposer que le retable de la Rochette, commandé entre 1512 et 1517 pour le maître-autel consacré à la Vierge, rende hommage au généreux bienfaiteur du couvent, peut être déjà mort à ce moment-là."

 

Bibliographie, Source(s): 

Photos                                    A et JF Dhénin (cliquer pour agrandir)
Sandrine BOISSET                    Thèse,  La sculpture en Savoie : vers 1480 - vers 1530, 2015
Frédéric Elsig                          2002, 2013
Coll. F. Elsig, M.& V. Natale…  La Renaissance en Savoie, les Arts au temps de Charles II (1502-1553), Genève 2002

Image box: 

Le polyptique ou retable de La Rochette
L'Arbre de Jesse - retable de La Rochette
La Fuite en Egypte - retable de La Rochette
La Vierge aux blasons - retable de La Rochette